Manger sans gluten

Le régime sans gluten n’est pas un effet de mode, la sensibilité à cette protéine est devenu un sujet brûlant au cours de ces dernières années. Avec ses liens à l’ostéoporose, l’acné, les allergies, et d’autres maladies, il n’est donc pas étonnant qu’il y ait une inquiétude grandissante à propos du gluten. Mais qu’est-ce que le gluten ? Comment peut-il avoir des effets sur votre santé ? Et pourquoi s’en soucier ?

Gluten, comment le blé moderne nous intoxique
Gluten, comment le blé moderne nous intoxique par Julien Venesson

Vous trouverez les réponses à ces questions à travers ce site, mais si vous souhaitez approfondir le sujet et obtenir des informations plus complètes, la lecture du livre Gluten, comment le blé moderne nous intoxique de Julien Venesson, spécialiste en nutrition et micro-nutrition, dont le sommaire est disponible ici, est vivement conseillée.

Le gluten, c’est quoi ?

Pour commencer, définissons ce qu’est le gluten et ce qu’il n’est pas. Le gluten est une substance (techniquement une protéine) que l’on trouve dans certaines céréales. Ce n’est pas une bactérie, un virus, ou une sorte d’additif. C’est un ingrédient d’origine naturel, une partie de la graine dans laquelle elle se trouve, et nous appelons ces grains de gluten « des céréales ».

Il est présent naturellement dans plusieurs céréales : le seigle, l’avoine, le blé, l’orge et le triticale. On utilise le mot « sabot » pour mieux les mémoriser. Même si vous ne mangez qu’une petite portion de ces graines, vous ingérez du gluten. Cela inclut les farines faites à partir de ces céréales, ainsi que tout ce qui est produit à l’aide de ces graines, tels que les bretzels, le pain, la bière, etc…

Le gluten est devenu un fondement important de notre alimentation il y a environ 10 000 ans, dès lors que les premières sociétés agricoles commencèrent à cultiver la terre avec des céréales. Il est intéressant de noter que les zones géographiques où il est entré en premier dans leur alimentation, ont aussi tendance à avoir la plus faible incidence de l’allergie au gluten. Cela signifie qu’il est probable que cela prend de nombreuses générations à notre corps pour s’adapter à considérer cette protéine comme une nourriture. De nombreux organismes ne sont pas encore complètement adaptés à la consommation de gluten, c’est donc vraisemblablement la raison pour laquelle un si grand nombre de personnes y est sensible.

Effets sur la santé

Le gluten peut causer des problèmes de santé parce que chez certaines personnes, il cause des dommages à la muqueuse intestinale et provoque ainsi un dysfonctionnement du système immunitaire. Cela provoque alors des tas d’autres problèmes de santé, y compris de l’anémie, des carences nutritionnelles, des maladies auto-immunes, et plus encore.

Étonnamment, il peut se trouver là où vous vous y attendez le moins. Par exemple, les aliments frits en contiennent souvent parce qu’ils sont plongés dans une préparation à base de farine contenant du gluten avant la friture. Une autre surprise est la sauce soja, ce condiment très utilisé par les asiatiques. Il existe des sauces soja sans gluten dont nous vous parlons dans un article. Enfin, il peut être utilisé comme un additif alimentaire dans les aliments tels que les bonbons, pour leur donner de la texture et de la consistance.

Si vous souffrez de fréquents maux d’estomac ou de problèmes intestinaux, de maladies auto-immunes, d’anémie, d’arthrite, ou d’affections de la peau, vous pouvez avoir une sensibilité au gluten.

Différence entre allergie au gluten, sensibilité et intolérance

L’allergie, l’intolérance et la sensibilité au gluten sont des problèmes bien différents.

Allergie au gluten

Une allergie au gluten est une réaction immédiate et peut s’avérer dangereuse dans certains cas. Les signes et les symptômes d’une allergie comprennent :

  • des rougeurs
  • un œdème
  • des démangeaisons
  • de la toux
  • des vomissements
  • de l’asthme
  • autres problèmes respiratoires

Selon la personne, elle peut provoquer un choc anaphylactique pouvant être mortelle. Les véritables allergies alimentaires sont rares et l’allergie au gluten n’est pas une exception. Elles concerneraient 5% de la population.

Intolérance au gluten ou maladie cœliaque

L’intolérance au gluten est une maladie auto-immune, c’est-à-dire que le système immunitaire attaque les cellules de son propre corps. Cela va alors détruire les parois intestinales et entraîner une mauvaise absorption des nutriments présents dans les aliments. Les symptômes de la maladie cœliaque peuvent sembler moins évidents et beaucoup de personnes peuvent confondre avec quelque chose d’autre ou le rejeter comme étant un trouble quelconque, sans gravité. Ils comprennent :

  • de l’eczéma
  • de la dépression, de l’anxiété, des crises de panique
  • des troubles gastro-intestinaux : diarrhées, douleurs abdominales, ballonnements
  • un faible taux de fer (anémie)

On peut rejeter une intolérance alimentaire et se dire « Que la nourriture n’a tout simplement aucun rapport avec moi », mais il faut considérer qu’il existe de nombreux risques pour la santé associé avec à la fois une allergie et une intolérance au gluten. Ces risques peuvent sur le long terme causer ou contribuer à des conditions telles que :

  • du diabète
  • déminéralisation des os, fragilité osseuse, ostéoporose
  • cancer de l’intestin

La maladie cœliaque peut se diagnostiquer à tout âge et être d’origine génétique mais d’autres facteurs encore méconnus seraient responsables du déclenchement de l’intolérance. Un régime strict sans gluten est alors vital. Il y aurait entre 0.5 et 1% de la population qui serait intolérante au gluten mais beaucoup de ces malades l’ignorent et ne sont pas diagnostiqués.

Sensibilité au gluten

Connue aussi sous le nom de hypersensibilité au gluten, les symptômes de la sensibilité sont proches de ceux de l’intolérance :

  • indigestion
  • acidité gastrique, reflux gastro-œsophagien
  • fatigue chronique
  • syndrôme du côlon irritable
  • douleurs articulaires
  • maux de tête, migraines

En France, 10% de la population serait sensible au gluten.

Si vous êtes allergique, sensible ou intolérant(e) au gluten, le meilleur traitement est l’élimination de cette protéine de votre mode alimentaire. Il peut y avoir un régime spécifique à l’allergie au gluten que votre allergologue ou un nutritionniste peut vous recommander. Ces régimes peuvent êtres difficiles à maintenir, mais ils sont idéaux si vous voulez vivre une vie aussi saine que possible et ainsi vous éviter divers problèmes de santé plus ou moins sérieux.